Promotion de l’équité
en matière d’emploi

Des écarts particuliers mis en évidence

En 2018, la Commission s’est donné comme priorité de centrer ses efforts sur les questions systémiques et de combler les écarts persistants quant à l’équité en matière d’emploi.

Cette année, nous avons fait des ajouts à la boîte à outils qui nous sert à faire des vérifications de conformité — dans le but de mieux comprendre pourquoi les femmes, les Autochtones, les personnes handicapées et les groupes racialisés1 se heurtent encore à des obstacles à une représentation équitable dans la main-d’oeuvre sous réglementation fédérale.

Même si la Loi sur l’équité en matière d’emploi a été créée en 1995, il demeure difficile d’obtenir une représentation équitable. La Commission a pour mandat notamment de mener des vérifications dans les milieux de travail sous réglementation fédérale pour veiller à ce qu’ils assument leurs rôles et leurs responsabilités en vertu de la Loi. Plus de 20 ans après, la représentation globale de ces quatre groupes désignés a augmenté dans l’ensemble de la fonction publique fédérale. Des problèmes persistent dans certains ministères et organismes gouvernementaux, mais le tableau d’ensemble nous permet d’espérer pour le mieux.

Chez les employeurs du secteur privé sous réglementation fédérale, on note certains progrès en ce qui concerne les Autochtones et les membres des groupes racialisés. Toutefois, il n’y a eu aucun progrès pour les personnes handicapées, et la représentation globale des femmes a même diminué.

C’est ce qui a amené la Commission à s’efforcer cette année à mettre en évidence les secteurs d’activités où on remarque ces tendances. Selon notre analyse, les plus fréquents obstacles à l’emploi sont liés au recrutement, aux mesures d’adaptation et à l’avancement professionnel. La culture en milieu de travail, l’accessibilité et le harcèlement font aussi partie des problèmes qui freinent l’équité pour les quatre groupes désignés. Entre 2015 et 2019, nos vérifications de conformité à l’équité en matière d’emploi ont permis de cerner 947 obstacles, en majorité dans les secteurs du transport terrestre (23,8 %), de la production sous réglementation fédérale (22,2 %), du transport aérien (18,3 %) et des télécommunications (14,3 %).

947 obstacles

relevés par nos vérifications de conformité à l’équité en matière d’emploi entre 2015 et 2019

|

Secteurs où nous avons relevé les obstacles

En 2018, la Commission a adopté un modèle de vérifications horizontales qui sont axées sur des enjeux systémiques dans des secteurs d’activité précis. Chaque vérification comprend maintenant une analyse différenciée selon le genre pour mieux comprendre ce que vivent les femmes dans l’ensemble de ces groupes. Le nouveau modèle tient aussi compte de la diversité et du leadership pour favoriser une meilleure représentation dans le domaine de la gestion.

Nous avons commencé la première vérification horizontale en 2018 pour analyser la représentation des Autochtones dans le secteur bancaire et financier — la Commission ayant remarqué qu’il n’y a jamais vraiment eu de progrès dans ce secteur d’activité. D’après les statistiques, le nombre d’hommes et de femmes autochtones n’y a pas changé depuis 1995 (hausse de 0,1 % pour les hommes et diminution de 0,1 % pour les femmes). La vérification devrait veiller à ce que les employeurs élaborent des plans convenables pour éliminer les écarts persistants et les problèmes systémiques. En 2019, la Commission publiera un rapport de vérification de l’ensemble de ce secteur d’activité. Elle y indiquera les principaux obstacles auxquels se heurtent les Autochtones ainsi que les pratiques exemplaires qui favoriseraient leur inclusion dans ce secteur. En fin de compte, par cette nouvelle façon de mener nos vérifications, nous espérons que de nombreux employeurs connaîtront les pratiques exemplaires à adopter pour accroître la représentation et la rétention des groupes désignés.

Nota: Le terme « minorités visibles » est utilisé dans la Loi sur l’équité en matière d’emploi. La Commission considère que ce terme est vieilli.